La Shoah : On ne l'évoquera jamais assez !!

Publié le par Mr Twils

 

Des enfants à Auschwitz

 

Je lisais hier soir le dossier du Nouvel Observateur sur le procès de Nuremberg. En première page, une photo des responsables Nazis devant leurs juges : Ils étaient bien habillés, propres sur eux ... indifférents. Un peu plus loin, une autre photo : Une fausse commune, des hommes, femmes et enfants, nus, en attente d'être fusillés sous le regard de dizaines de soldats nazis postés derrière eux. Ils étaient coupables de quoi ? Coupables de rien.

Première pensée : Ce jour là, le jour où l'homme a mis en place la solution finale, l'homme a tué l'Homme. Nazi, Allemand, Français, Catholique, Musulman, juif ... Tous les hommes sont devenus coupables. Coupables d'avoir pris conscience que le mal était en eux. Coupables d'avoir pris conscience que rien ne serait plus pareil, jamais.

Hier soir, j'ai repensé à la formule du sinistre Dieudonné sur les célébrations de la Shoah : "Pornographie Mémorielle". C'est vrai que souvent, j'avais entendu des expressions similaires : "Vous, les juifs, vous nous emmerdez avec votre Shoah, comme s'il n'y avait que vous qui aviez souffert ..." "La Shoah, la Shoah, comme si les génocides n'avaient pas existé avant la Shoah" ... Bien sûr, je savais que d'autres peuples avaient souffert. Bien sur, personne n'a le monopole de la souffrance ... mais je sais aussi que la Shoah est unique : Jamais l'homme n'avait placé les frontières du mal à un tel niveau. Jamais il n'avait programmé l'extermination d'un peuple entier sur une échelle industrielle ...

Et puis j'ai compris. Compris que contrairement aux idées trop vite reçues, on ne parlera jamais assez de la Shoah. En parler jusqu'à l'écœurement, voilà ce que je préconise. J'ai compris que les victimes avaient survécu pour témoigner. Que les enfants, petits enfants, arrière-petits enfants ... avaient pour devoir sacré de continuer à témoigner. J'ai compris que les Juifs, surtout, ne devaient cesser de témoigner; Ils ont cette double particularité d'être des Hommes et d'avoir été les principales victimes. De peuple du livre, ils sont devenus le peuple de la mémoire. Tant pis pour les autres, ce qui ne comprennent pas ... ou qui ne veulent rien comprendre.

Pourquoi le Rwanda, pourquoi la Yougoslavie ? Le témoignage préviendra t'il d'autres génocides ? Je le crois. Le 05 Novembre dernier, l’Organisation des Nations Unies a adopté une résolution présentée par I'État d'Israël et soutenue par la Russie, les États Unis, le Canada et l’Australie, faisant du 27 janvier, date de la libération d'Auschwitz, la « Journée internationale de commémoration en mémoire de l'Holocauste ». La mémoire est un combat : Pour que "plus jamais ça", nous n'avons pas le droit de le perdre !!

 

Sur Dieudonné : ICI et ICI

Sur le Mémorial de Yad Vachem : ICI

 

Un cobaye humain

 

Le Camps d'extermination d'Auschwitz

Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article