Pat Morita : Un légende ne meurt jamais !!

Publié le par Mr Twils

 

 

Pat Morita Alias Miyagi San dans Karaté Kid s'en est allé ...

 

Acteur sympathique autant que charismatique, il restera pour toujours l'incarnation du prof d'arts martiaux idéal, de l'homme sage et juste, de celui qui nous rend plus fort et plus humain. Karaté Kid ... un film à redécouvrir parce que depuis, sur le même thème, on n'a jamais mieux. Frotter Poncer ... Pour cela et bien plus encore, au revoir l'artiste ... et encore merci !!

 

 

Sur le site Allo Ciné :

 

L'acteur américain d'origine japonaise Pat Morita, le célèbre maître d'arts martiaux dans la série des "Karaté Kid", est décédé ce vendredi 25 novembre à l'âge de 73 ans.
 

Il était de ces acteurs aux carrières modestes dont un seul rôle pouvait marquer l'imaginaire de plusieurs millions de spectateurs. L'acteur américain d'origine japonaise Pat Morita, célèbre pour son rôle du professeur Kesuke Miyagi dans la série des Karaté Kid, est décédé ce vendredi à Las Vegas de causes naturelles. Il avait 73 ans.

Le patron du café dans "Happy days"

Fils d'immigrés japonais, Pat Morita naît en Californie. Alors qu'il débute une carrière de technicien dans l'aéronautique, il décide de tout abandonner pour se consacrer à sa passion, la comédie, d'abord dans des cabarets puis dans des séries télévisées. Il s'illustre dans des séries très populaires des années 70 et 80 comme M.A.S.H., La Croisière s'amuse et Happy days, où il incarne le patron du café dans lequel Fonzie and Co. viennent faire des leurs.

La gloire avec les "Karaté Kid"

En 1984, son rôle du sage Miyagi dans Karaté Kid, où il entraîne le jeune Ralph Macchio, lui apporte la gloire ainsi qu'une nomination à l'Oscar du Meilleur second rôle. Il reprendra son rôle de malicieux maître d'arts martiaux dans les trois suites, Karaté Kid 2 (1986), Karate Kid 3 (1989) et Miss Karaté Kid (1993, où il forme une Hilary Swank débutante), alors qu'il n'a pas une seule notion de combat à son actif. Pat Morita se fera ensuite plus rare, apparaissant toutefois aux génériques du Even cowgirls get the blues de Gus Van Sant (1993) et prêtant sa voix à l'Empereur de Mulan (1998). Il s'était vu décerner son étoile à Hollywood en 1994. 


Publié dans Cinema - TV

Commenter cet article