Mahmoud Abbas : Il n'a rien compris !!

Publié le par Mr Twils

 

 

Hier encore, un lâche fanatique palestinien a assassiné 5 civils et en a blessé une trentaine ... Hier encore, Mahmoud Abbas a condamné l'attentat suicide de Netanyah ''contre des civils [qui] cause un préjudice grand à notre engagement dans le processus de paix'' ... Notons que le sort des civils - Israeliens ou Palestiniens - n'est pas trop son problème, comme d'habitude !!

 

"Qui va me dire de me presser le matin, qui sera notre nouvelle maman" Telles sont les paroles que les 3 enfants de ELIA ROZEN, 36 ans, qui était partie se refaire une garde robe au « Kanion » (centre commercial) de Netanya, en vue d'un nouveau Job dans le High Tech qu'elle devait commencer Dimanche prochain. Et que dire aux frères et sœurs, aux parents, à la fiancée de HAIM AMRAM 26 ans, le gardien de sécurité qui a sauvé tant de vies au sacrifice de la sienne. Egalement victime de cette barbarie : KEINAN TSOMAHI 19 ans, DANIEL GOLANI 45 ans et ALEXANDRA GRIMITSKI 65 ans.

 

A noter également qu'au lieu d'arrêter les terroristes, comme cela est prévu par le cessez-le-feu informel de février 2005 entre Israël et les Palestiniens, M. Abbas a institué pour eux un programme de placement spécial prévoyant leur incorporation dans ses forces de sécurité. L'agence d'information Associated Press explique le charmant système de points présidant à l'attribution de rangs hiérarchiques: «Un diplôme d'études secondaires (…) vaut huit points, alors que chaque année passée dans une prison israélienne ou en fuite compte pour deux points. Les combattants ne bénéficient d'aucun avancement pour leur détention dans les prisons palestiniennes, mais ils sont crédités de points supplémentaires s'ils ont été blessés par l'armée israélienne ou que leur logement a été démoli.»

Le mois dernier, Arik Sharon a quitté le Likoud afin de créer un nouveau parti : Kadima. Il a été rejoint par le leader historique du Parti Travailliste, Shimon Pérès, Prix Nobel de la paix. Il a déclaré : "Je ne pense pas qu'il soit possible de faire avancer le processus de paix dans le système politique actuel. J'ai décidé de rejoindre Ariel Sharon qui est le seul homme à pouvoir mener une coalition pour la paix". Fermeté inébranlable contre le terrorisme et mains tendu vers la paix ... certainement la solution la plus juste contre la bêtise politique de certain de nos "partenaires".

 

 

Sur le site d'info Guysen :

 

Le 6 décembre, le president de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas (Abu Mazen), a condamné l'attentat-suicide à Netanya ''contre des civils [qui] cause un préjudice grand à notre engagement dans le processus de paix''.

''Les leaders de l'AP ne condamnent pas le terrorisme car il est mal, mais parce qu'il blesse les intérêts palestiniens. En l'occurrence, la condamnation de Abbas se réfère au dommage causé à l'AP, et non à celui causé aux victimes du terrorisme et à leurs familles. L'AP continue d'honorer et glorifier les terroristes, les élevant au rang de modèles'', précise l'Observatoire des medias palestiniens (PMW).

Le 5 décembre, le journal palestinien ''al-Haya'' a révélé que le president de l'AP, Mahmoud Abbas (Abu Mazen) a approuvé l'octroi d'une aide financière aux familles des islamikazes. Chaque ''famille de martyrs'' recevra chaque mois au moins 250 dollars de l'AP. La famille d'un ''martyr'' marié recevra un supplément mensuel de 50 dollars. Chaque parent de ''martyr'' recevra un supplément de 25 dollars par parent, et chaque enfant d'un ''martyr'' un supplément de 15 dollars.

Ces allocations seront versées à partir du budget de l'AP via l'Etablissement de soir aux blessés et aux familles des martyrs, qui est responsable devant le Département d'aide sociale de l'AP.

Le budget alloué aux ''familles de martyrs'', prisonniers et blessés atteindrait 100 millions de dollars par an sur un budget annuel d'environ un milliard de dollars, dont 30% proviennent de dons internationaux. Ces chiffres sont des estimations de David Frankfurter et Jonathan D. Halevi.

Cette nouvelle loi concerne les familles de 3 746 Palestiniens tués lors de l'Intifadah II (depuis septembre 2000) et les 1 533 familles des ''martyrs'' de l'Intifadah I (1987-1993.

L'AP transfère quelques 4 millions de dollars chaque mois aux prisonniers palestiniens détenus en Israël.

''Cette mesure confère une légitimité à la ''lutte armée'' et élève les terroristes au statut de ''héros nationaux'' '', écrivent Rachel Ehrenfeld et Alyssa A. Lappen dans ''FrontPageMagazine'' (6 décembre).

Les familles des ''martyrs'' sont aussi financièrement aidées par le Hamas, le Djihad islamique et des associations caritatives saoudiennes, iraniennes, du Golfe, d'Europe et des Etats-Unis.

Commenter cet article