Wim Wenders : Nick's Movie

Publié le par Mr Twils

 

 

Réalisateur Ultra Surdoué, Win Wenders est avant tout un Grand Homme ...

Visionné ce week-end : Nick's Movie, mi film mi documentaire sur son ami et réalisateur Nicholas Ray !!

 

 

  Le point de vue de Mister Twils

Il est des films qui vous marque à jamais. Alors qu'il s'apprête à tourner une fiction avec son ami et confrère réalisateur Nicholas Rays, Wim apprend que celui-ci est atteint d'un cancer incurable; Il lui reste très peux à vivre. Aurais-je acheté un DVD sur un tel sujet si Mr Wenders n'avait pas été du projet ? Certainement pas ! Mais du réalisateur des Ailes du Désir et de Paris Texas, je suis prêt à tout voir ... Je sait par avance qu'avec lui, le sujet ne peux être scabreux, voyeuriste ou malsain. Qu'aurais-je fait à sa place ? Aurais-je été capable d'assumer un tel tournage ? De transformer ce qui devait être une simple fiction en un documentaire sur les derniers jours d'un grand artiste ? Wim s'interroge, nous interroge et interroge Ray. Et le tournage prend forme, comme une ode à la vie, au cinéma, à l'art. Faire de sa vie une oeuvre d'art, de son art une leçon de vie, de sa mort, un exemple ... Un tel courage peut surprendre ... et rend ce film plus qu'attachant ! Frisson garantie pour cet oeuvre à l'humanité débordante; L'art est décidément une porte de sortie magnifique ... pour qui un jour y est entrée. Indispensable !!


D'apres amazon.Fr

Avec la complicité du réalisateur Nicholas Ray, dont il a toujours été un des fervents admirateurs, Wim Wenders s'est lancé dans une fiction ayant pour moteur les derniers mois de la vie du metteur en scène de La Fureur de vivre. Reprenant un projet que les deux hommes avaient en commun depuis plusieurs années, se sachant condamné par la médecine, Ray voulait faire de ce film un testament de sa vision du cinéma, ultime tentative de retrouvailles avec un public qui ne lui pardonna guère, semble-t-il, ses débordements dus aux abus de drogues et d'alcool. Ce qui donne un documentaire touchant, respectueux, une lente et fascinante procession vers la mort plutôt qu'un film intellectuel et morbide, et une expérience aussi douloureuse qu'extraordinaire - Jean-Pascal Grosso

Publié dans Cinema - TV

Commenter cet article