Iran : Un pas en avant, trois pas en arrière ...

Publié le par Mr Twils

 

 

AFP, Jerusalem : Israël s’alarme après l’élection de Mahmoud Ahmadinejad : "nous devons faire en sorte que les pays occidentaux ne deviennent pas les otages du radicalisme iranien", souligne Sylvan Shalom

Israël a tiré la sonnette d'alarme après l'élection de l'ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad à la présidence en Iran. "La conclusion, c'est qu'il y a une combinaison dangereuse d'extrémisme religieux, d'armes non conventionnelles et d'isolement international qui va continuer et provoquer de graves problèmes", a affirmé Shimon Peres dans un communiqué publié dimanche. Il a ajouté que l'élection présidentielle en Iran avait mis aux prises "des extrémistes et qu'elle ne pouvait être considérée comme libre et démocratique".

Le chef de la diplomatie, Sylvan Shalom, a exhorté de son côté "la communauté internationale à adopter une position ferme et unie" sur l'éventualité que l'Iran puisse se doter de l'arme nucléaire. "Nous devons faire en sorte que les pays occidentaux ne deviennent pas les otages du radicalisme iranien", a-t-il souligné.

Le général de réserve Amos Gilad, responsable politique au ministère de la Défense, a de son côté estimé à la radio militaire que le résultat de ce scrutin "va annuler tout le processus de réformes et de changements en Iran".

Un haut responsable à la présidence du Conseil à Jérusalem avait auparavant affirmé que Mahmoud Ahmadinejad et son rival malheureux Akbar Hachémi Rafsandjani étaient à son avis "interchangeables, car ils considèrent Israël comme « une entité sioniste » dont ils souhaitent la destruction".
Selon ce haut responsable qui a requis l'anonymat, "l'arrivée au pouvoir de Ahmadinejad va renforcer le danger extrémiste dans ce pays, qui représente une menace pour le monde entier". Il a estimé que "le régime des ayatollah" reste en place et que l'Iran veut "se doter de l'arme nucléaire et soutenir des organisations armées radicales hostiles à Israël, comme le Hezbollah".

"Les Iraniens vont davantage intervenir pour tenter d'empêcher la paix entre Israël et les Palestiniens. Il y aura plus d'argent et d'entraînements militaires pour le Hezbollah et le Hamas", a indiqué M. David Kimche, ex-directeur général du ministère des Affaires étrangères à Jérusalem. "Il sera aussi plus difficile pour les Européens de parvenir à un accord avec l'Iran dans le domaine du nucléaire", a-t-il ajouté.

Même conclusion pour l'analyste israélien Gerald Steinberg. "Israël, dit-il, doit s'inquiéter encore davantage des ambitions nucléaires de l'Iran, car l'élection de Ahmadinejad montre les limites des possibilités des Européens et des Américains de parvenir à un accord négocié dans ce domaine".

Les journaux israéliens ont relayé ces craintes en faisant valoir que les Iraniens ont renoncé au progrès en appelant Ahmadinejad à la barre. "L'exécuteur a été élu en Iran", a ainsi titré "Yédiot Aharonot", principal quotidien israélien. Le journal cite des opposants iraniens selon lesquels le président élu a jadis fait partie des pelotons d'exécution de prisonniers politiques à Téhéran, et s'est prononcé pour la ségrégation entre les femmes et les hommes dans les restaurants municipaux. "Sa victoire est celle de la peur. L'Iran recule, et nous avons à présent vraiment des raisons de nous inquiéter", écrit le journal. "Cela signifie aussi que les tentatives visant à déstabiliser le régime du dirigeant palestinien Mahmoud Abbas et à torpiller un arrangement avec Israël vont se multiplier", poursuit-il. Dans son éditorial, il se console cependant en estimant que "désormais, les pays occidentaux ne peuvent plus se voiler la face avec l'illusion qu'il faut encourager le courant des réformistes en Iran".

Par la voie de son principal négociateur, Saëb Erakat, l'Autorité palestinienne s'est pour sa part contentée d'indiquer qu'elle "respecte le choix démocratique des Iraniens".

 

Mahmoud Ahmadinejad (AP)

 

  Le point de vue de Mister Twils

 

Radical, le mot est lâché. Les Iraniens ... le peuple iranien, puisqu'il a voté à 62% pour cet homme a l'idéologie dangereuse, a fait son choix. Ils vont devoir l'assumer ... et nous aussi. Maintenant, faut-il "faire avec" et subir le dictat de la menace nucléaire contre Israël - puisque c'est de cela qu'il s'agit - ou tout simplement faire "comme si" ce pays ne constituait pas une menace pour la paix dans le monde, "comme si" l'homme au pouvoir légalement élu n'était qu'un dirigeant fanatique de plus, "comme si" on ferait mieux de s'occuper de ce qui se passe chez nous !! Or, on peut dejà le supposer : C'est une fois de plus les Etats-Unis qui vont assumer le rôle de gendarme du monde et Israël qu'on accusera de tout les torts ... Petit rappel tout de même : Le groupe terroriste et fanatique religieux Hamas en Palestine est financé et entraîné par l'Iran. Le Hezbollah ? De même ... Des guerres sont à venir ? On peut les éviter ! L'Europe oubliera t'elle une fois de plus Munich ... on vous aura prévenu !!

 

Commenter cet article