Wim Wenders : Les Ailes du Désir

Publié le par Mr Twils

 

 

Fan depuis toujours du réalisateur allemand Wim Wenders,

Les Ailes du Désir est pour moi l'un des plus beau films du monde ...

Tourné à l'instinct, sans scénario ni story-board,  il s'articule autour d'un poème 

de Peter Handke; Puisse sa lecture vous donner envie de le decouvrir  ...

 

« Lied vom Kindsein »

 

Lorsque l'enfant était enfant, il marchait les bras ballants,

 voulait que le ruisseau soit rivière et la rivière fleuve, que cette flaque soit la mer ...

 Lorsque l'enfant était enfant, il ne savait pas qu'il était enfant,

 tout pour lui avait une âme et toutes les âmes étaient une ...

 Lorsque l'enfant était enfant, il n'avait d'opinion sur rien, il n'avait pas d'habitudes,

 il s'asseyait en tailleur, démarrait en courant,

avait une mèche rebelle et ne faisait pas de mines quand on le photographiait ...

 Lorsque l'enfant était enfant, ce fut le temps des questions suivantes :

 pourquoi suis-je moi, et pourquoi pas toi ?

Pourquoi suis-je ici et pourquoi pas là ?

 Quand commence le temps et où finit l'espace ?

 La vie sous le soleil n'est-elle pas un rêve ?

 Ce que je vois, entend, sens,

 n'est-ce pas simplement l'apparence d'un monde devant le monde ?

 Le mal existe-t-il vraiment et des gens qui sont vraiment les mauvais ?

 Comment se fait-il que moi, qui suis moi, avant de devenir,

 je n'étais pas, et qu'un jour moi, qui suis moi,

 je ne serai plus ce moi que je suis ?

Publié dans Cinema - TV

Commenter cet article

Benoît 04/11/2006 16:02

Je partage moi aussi ce point de vue, "Les Ailes du désir" est sans doute l'un des plus beaux, sinon le plus beau film du monde. je ne me lasserai jamais de m'émouvoir devant ce film.Il y en  a peu qui ont le même effet sur moi, "La Jetée" de Chris Marker, "2001, l'odyssée de l'espace" de Stanley Kubrick et "Les Harmonies Werckmeister" de Bela Tarr.